>tables MM

>

Material Management Tables
EINA purchasing Info record.
EINE Purchasing Info Record Purchasing Data.
MAKT Material description.
MARA General Material Data.
MARC Plant data for material
MARD Storage location Data for material.
MAST Material to BOM Link.
MBEW Material valuation
MKPF Header Material Document
MSEG Document segment material.
MVER Material consumption.
MVKE Sales data for material.
PKPF document header Reservation
TO23 Material Groups .
TO24 Purchasing groups .
T156 Movement Type


Purchasing Tables
EBAN Purchasing requisition.
EBKN Purchase requisition account assignment.
EKBE History per purchasing document.
EKET Scheduling agreement schedule lines.
EKKN Account assignment in purchasing document.
EKKO Purchasing document header.
EKPO Purchasing document Item.
IKPF Header Physical inventory document.
ISEG Physical inventory document items.
LFA1 Vendor master general data.
LFB1 Vendor Master (company Code)
RESB Reservation/Dependent requirement
Publicités
Publié dans SAP. Leave a Comment »

>[tuto] ABAP

>initiation à ABAP –> lien

ABAP : leçon N°1 – utilisation des variables –> lien

ABAP : leçon N°2 – déclaration des variables –> lien

ABAP : leçon N°3 – fonctions et sous routines –> lien

ABAP : leçon N°4 – Tables et SQL –> lien

ABAP : leçon N°5 – SQL avancé –> lien

ABAP : leçon N°6 – ALVGRID(1/2) –> lien

Publié dans SAP. Leave a Comment »

>Pénurie d’experts : SAP victime de son succès ?

>

Selon l’éditeur allemand, il manquerait 30 000 à 40 000 experts SAP dans le monde pour répondre aux besoins des entreprises. Résultat : le coût des projets augmente proportionnellement à celui des spécialistes.
Freelance.com notait déjà une pénurie d’experts SAP en février dernier. Depuis, la situation ne s’est pas arrangée. Dans son dernier « Index », le spécialiste européen des experts indépendants place toujours SAP dans le top 5 des compétences les plus demandées.

Et cette tendance ne devrait pas faiblir. En effet, SAP s’est lancé sur le marché des PME il y a trois ans. Un nouveau marché de masse qui nécessite de nombreux intégrateurs et experts de ce type d’entreprises. D’autre part, SAP a ouvert son ERP via son infrastructure applicative Netweaver. Associé au récent achat des outils décisionnels de Business Objects, ces deux nouvelles activités nécessitent des compétences très pointues : BPM, décisionnel, intégration d’application (EAI), programmation Java, etc.

Si bien que selon SAP, il manquerait aujourd’hui 30 000 à 40 000 experts SAP dans le monde. Cette pénurie entraîne une augmentation du coût des projets liée-elle même à l’augmentation de la rémunération des experts indépendants, nombreux – mais visiblement pas assez – sur ce créneau.

Pour contenir le coût des projets, SAP va investir d’avantage dans son programme University Alliance qui vise à former des étudiants dans le monde entier en étroite collaboration avec les universités. SAP s’ouvre également aux pays émergents, Russie et Chine notamment. Et l’éditeur de progiciels de gestion intégrée compte encourager ses principaux partenaires à former plus de collaborateurs. Gageons que toutes ces mesures permettront de faire baisser le coût des projets.

Publié dans SAP. Leave a Comment »